actualités

Tout savoir sur la cire d’abeille, de la fabrication à son utilisation

Tout savoir sur la cire d'abeille et ses propriétés

Présentation : la cire d’abeille, c’est quoi ?

La cire d’abeille est naturellement sécrétée par les abeilles à miel. Elles l’utilisent pour construire les rayons de leur ruche afin d’y stocker entre autres le miel et le pollen. Elle est utilisée par l’homme depuis près de 7000 ans.

Elle est réalisée à partir des écailles blanches et transparentes qui apparaissent à l’ouverture des quatre paires de glandes cirières situées sous l’abdomen de l’abeille. Pour que les abeilles cirières sécrètent de la cire, la température ambiante dans la ruche doit être de 33 à 36 °C. Les cirières consomment 8 kg de miel pour pouvoir produire 1 kg de cire.

La nouvelle cire est d’abord limpide et incolore, puis devient opaque après la mastication et l’adultération avec le pollen par les abeilles ouvrières de la ruche. La cire va donc devenir progressivement plus jaune ou brune, notamment grâces aux abeilles qui vont y incorporer des huiles de pollen.

Comment est-elle extraite ?

La cire d’abeille est récupérée par les apiculteurs par fusion à 64°C. Ils utilisent un cérificateur (électrique ou solaire) ou un four solaire qui permet de séparer la cire de ses impuretés et de ses résidus de miel.

Ensuite, il va s’agir de rendre la cire plus claire par chauffage au bain-marie dans l’eau ou en mettant des bouts de cire directement dans de l’eau. Ceci permet de nettoyer les cires noircies avec le temps. On fait chauffer l’eau et la cire en remuant jusqu’à ce que toute la cire ait fondu. On laisse refroidir le mélange d’eau et de cire jusqu’à solidification de la cire. En démoulant, on obtient 3 couches : la cire solide au-dessus, et de l’eau “sale” ainsi qu’une couche d’impuretés non solubles, qu’on enlève pour obtenir une belle cire propre.

De quoi se compose t-elle ?

Monoesters 35%
Hydrocarbures 14%
Diesters 14%
Acides 12%
Hydroxy polyesters 8%
Triesters 3%
Hydroxy monoesters 4%
Acide d’esters 1%
Acide de polyesters 2%
Alcool 1%
Inconnu 6%

Quelle utilisation faire de la cire d’abeille ?

Considérée par certains comme un déchet car elle ne se consomme pas en tant que telle, cette cire peut pourtant servir dans de nombreux domaines : confection de bougies, protection des meubles en bois, imperméabilisation des habits… Mais elle est surtout très utilisée en cosmétique, et non sans raison !

La cire d’abeille pour le corps : quels bienfaits ?

La cire d’abeille est à la fois nourrissante et hydratante (grâce à sa capacité à retenir l’eau). Elle va également (grâce à la vitamine A) apaiser et réparer la peau en cas de brûlure ou de coup de froid. Grâce aux acides et aux vitamines qu’elle contient, elle peut aussi protéger et réparer les cheveux ou encore rééquilibrer les peaux grasses, rouges ou abîmées.

C’est en partie pour ses nombreuses actions positives sur différentes parties du corps que j’ai incorporé la cire d’abeille à mes baumes, comme le Baume du Maçon, le Baume a lèvres, le Baume du Hérisson ou encore le Baume d’Aphrodite.

La cire d’abeille bouche-t-elle les pores de la peau ?

On peut entendre qu’appliquer cette cire sur sa peau va bloquer les pores et empêcher la peau de respirer comme il se doit. C’est seulement à moitié vrai, car si la cire va en effet empêcher que des particules pénètrent votre peau de l’extérieur (effet protecteur), elle ne va le faire que dans un sens et laisser les pores faire leur travail d’aération.

Pourquoi les abeilles sont-elles en danger ?

Les abeilles sont en danger notamment à cause de la disparition d’un grand nombre d’espèces de fleurs sauvages, et de l’utilisation de produits chimiques néfastes dans l’agriculture. On peut aussi citer comme causes importantes la pollution atmosphérique et le bouleversement des champs électromagnétiques terrestres . Depuis des années, nombreux sont ceux qui militent en faveur d’une politique efficace de sauvegarde des abeilles, qui sont indispensables dans l’écosystème.

Pourquoi j’utilise de la cire d’abeille biologique et locale ?

Grâce à un partenariat avec une coopérative apicole du Sud-Ouest, APICOP, la cire d’abeille que j’utilise dans mes baumes vient directement du producteur, sans intermédiaire ! Cela va permettre de solidifier le produit et d’aider à sa conservation tout en y apportant les bienfaits de la cire.

Deux raisons principales m’ont poussées à faire ce choix : soutenir cette coopérative dans la protection des abeilles qui sont gravement menacées, et être certaine d’avoir une cire d’abeille d’une qualité optimale. En effet, bon nombre de cires présentes dans le commerce sont largement coupées à de la paraffine, un dérivé du pétrole. On peut également y trouver des hydrocarbures et d’autres produits qui non seulement altèrent la qualité de la cire (et donc diminuent ses bienfaits) mais peuvent même présenter des inconvénients pour la santé…

Avec de la cire biologique et locale, tout le monde est content : vous, moi, et les abeilles !

Retourner à la liste

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *